Critique Spider-Man No Way Home
Critiques

« Spider-Man : No Way Home », un joli hommage à la franchise

Critique de Spider-Man : No Way Home avec Tom Holland, Zendaya et Benedict Cumberbatch

Avec ses 4,6 millions d’entrées en France et des recettes mondiales qui dépassent le milliard à ce jour, cette nouvelle aventure de l’homme-araignée est sans conteste LE plus gros succès ciné de l’année en France et partout dans le monde. C’est aussi une jolie réussite marketing pour Marvel Studio, qui a su faire face aux énormes rumeurs de fans impatients et faire monter le suspense pour ceux qui n’attendaient qu’une seule chose, voir si toutes les suppositions étaient fondées. Cinemu ne pouvait pas manquer ce rendez-vous, qui marque l’arrivée du tant attendu « Multiverse » au cinéma. Critique de Spider-Man : No Way Home GARANTIE SANS SPOILER.

Que raconte Spider-Man : No Way Home ?

Suite aux évènement liés à l’attaque de Londres et à la mort de Mysterio, Spider-Man est démasqué et le visage de Peter Parker est dévoilé à la face du monde. Les conséquences sont désastreuses pour le jeune homme et son entourage, si bien que celui-ci décide de demander de l’aide à Doctor Strange, le seul ayant le pouvoir de le faire retomber dans l’anonymat. Aussi puissants soient ces héros, ils vont apprendre à leur dépens que personne ne joue avec la mémoire de l’humanité sans un sérieux retour de bâton…

Notre critique de Spider-Man : No Way Home

Note : 4 sur 5.

Soyons réaliste, ce nouvel opus joue À FOND la carte du fan service. Pour tous les aficionados de la franchise depuis le début des années 2000, celui-ci aura l’air d’un merveilleux bouquet final. Pour les autres, c’est une tout autre histoire qui mériterait sans doute d’être légèrement moins touffue et plus accessible.

Partant de ce principe, le film est un déluge de clins d’œil (et d’effet spéciaux spectaculaires) qui raccroche astucieusement les wagons d’une série de films qui n’ont jamais été conçus pour fonctionner ensemble, non sans opérer les raccourcis les plus grossiers qui soient, mais la magie de Marvel, c’est finalement de nous faire croire que tout était prévu.

La question qui nous vient après ces 2h30 de beau divertissement c’est un gros « et maintenant ? ». Ne serait-il pas temps de mettre un point final à une franchise essorée jusqu’à la dernière goutte ? À moins que l’on soit au début d’une nouvelle ère ? Si tel est le cas (et cela semble bien parti), le véritable enjeu de Spider-Man 4 (déjà en chantier) sera de prouver sa valeur ajoutée.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce webzine. Côté professionnel, j'ai travaillé pour un célèbre site d'actualité où j'ai été en charge de la partie divertissement et ai été amené à définir une stratégie éditoriale globale La petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. Et je suis toujours à l'affut des dernières infos croustillantes autour de la pop-culture. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

0 comments on “« Spider-Man : No Way Home », un joli hommage à la franchise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :