Critiques

Critique de Conjuring 3 : un nouvel opus qui sent le soufre

Critique de Conjuring 3 Sous l'emprise du diable, sorti le 9 juin 2021 et réalisé par Michael Chaves.

Initialement prévu pour 2020, mais repoussé à cause de la pandémie, la suite des aventures du couple Warren sort aujourd’hui en France. Après James Wan (Saw, Incidisous), qui avait réalisé les 2 premiers volets, ce troisième a été confiée à Michael Chaves (La Malédiction de la Dame Blanche). Découvrez notre Critique de Conjuring 3 : sous l’emprise du diable.

Que raconte Conjuring 3 : sous l’emprise du Diable ?

Ed et Lorrain Warren sont une nouvelle fois plongés dans une sombre affaire de paranormal. Alors que les enquêteurs de l’occulte tentent de libérer un jeune garçon possédé, au cours d’une séance d’exorcisme, le petit-ami de sa sœur aînée, Arne Cheyenne Johnson, passe à son tour sous emprise. Quelques jours plus tard, cette force satanique finit par le pousser à tuer un homme. Lors du procès, les Warren vont tenter de témoigner en la faveur de Cheyenne Johnson et d’apporter la preuve qu’il était sous l’emprise du diable. Le couple va alors découvrir l’impensable…

Notre critique de Conjuring 3

Note : 1 sur 5.

Qu’on le dise tout de suite, ce volet est de (très) loin le plus mauvais de la trilogie. Déception garantie !

Malgré tout le potentiel de l’idée de départ et une scène d’ouverture dantesque, cette suite se perd dans un dédale de poncifs et dans un scénario extrêmement confus sans une once de surprise. On ne croit absolument pas à l’histoire de Michael Chaves (basée sur des faits réels ? Vraiment ?), qui assassine la franchise avec ses jumpscares et ses effets de bas étage.

Exit donc la mise en scène élégante et la terreur minimaliste proposée par James Wan. On a même du mal à croire qu’il ait pu cautionner cela en tant que producteur exécutif. La chose la plus terrifiante qui pourrait vous arriver avec ce film, ce serait que sa suite soit du même acabit.

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce webzine. Côté professionnel, j'ai travaillé pour un célèbre site d'actualité où j'ai été en charge de la partie divertissement et ai été amené à définir une stratégie éditoriale globale La petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. Et je suis toujours à l'affut des dernières infos croustillantes autour de la pop-culture. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

0 comments on “Critique de Conjuring 3 : un nouvel opus qui sent le soufre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :