The Craft Les nouvelles sorcières
Critiques

«The Craft : les nouvelles sorcières», comme un air de déjà vu

Notre critique du film The Craft : les nouvelles sorcières. Sorti en salle le 28 octobre 2020

Dangereuse Alliance, sorti en 1996, a le droit à son reboot 2020. Aux USA, cette nouvelle version est directement sortie en VOD, sans même passer par la case cinéma. Chez nous, le film est était à l’affiche mercredi dernier pour surfer sur la vague d’Halloween, malheureusement il n’aura le droit qu’à à peine deux jours d’exploitation avec la fermeture des salles obscures dans tout le pays.

Que raconte The Craft : les nouvelles sorcières ?

Hannah emménage dans la maison d’Adam, le nouveau petit-ami de sa mère. La jeune fille est très introvertie et n’avait pas vraiment d’ami dans son ancien lycée. À son grand étonnement, trois camarades de sa nouvelle école s’intéressent à elle. Très vite, Hannah se rend compte qu’outre les liens d’amitié qu’elle a noué avec celles-ci, c’est avant-tout la magie qui les a réunies.

Notre avis

Note : 1.5 sur 5.

Pendant la première moitié, on se dit que The Craft pourrait bien créer une nouvelle mythologie autour d’un sujet déjà fort usé. Malheureusement, Il n’en est rien. D’abord, parce qu’on a le sentiment que le budget a été vu le plus possible à la baisse, avec des effets spéciaux quasi-inexistants, au mieux très laids, dans de brèves apparitions. Ensuite, parce qu’on fait face à une deuxième partie ultra expéditive, si expéditive, qu’on ne peut s’attacher aux personnages. Et enfin, qu’on se le dise, même si la réalisatrice essaie de masquer la très (très) grosse influence de Charmed, on ne peut s’empêcher de faire la comparaison.

Côté propos, les masculinités toxiques et le harcèlement scolaire sont des sujets traités de manière si superficielle et binaire, que cela en est presque affligeant.

The Craft aurait sans doute pu faire office d’un épisode pilote assez intéressant pour une série de la CW, mais n’a ni l’envergure, ni sa place sur une affiche de cinéma. On comprend mieux pourquoi ce ne fut pas le cas aux USA.

À propos Thomas

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce magazine. Côté professionnel, je travaille pour un célèbre site d'actualité où je suis amené à définir une stratégie d'édition, de publication et de mise en avant d'articles de presse. Évidemment je ne suis qu'un relais et la petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. C'est ce besoin d'écriture, de créer, qui m'a poussé à me lancer. Mais pour mener ce projet à bien et m'aider à maintenir le cap, il me fallait des thématiques qui me tiennent à cœur. D'où ce choix éditorial. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

0 comments on “«The Craft : les nouvelles sorcières», comme un air de déjà vu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :