Antebellum
Critiques

« Antebellum » : le thiller horrifique engagé

Notre critique du film Antebellum par Gerard Bush et Christopher Renz . En salles depuis le 9 septembre 2020.

Le nouveau film de produit par Blumhouse avec l’actrice et chanteuse Janelle Monáe dénonce le racisme aux USA. Ce n’est pas sans nous évoquer l’actualité brulante des bavures policières et du mouvement « Black Lives Matter ».

Que raconte Antebellum ?

La célèbre auteure Veronica Henley se retrouve prise au piège d’une mise en scène effroyable régie par des tortionnaires fans de la guerre de Sécession. Elle est réduite à la condition d’esclave dans une plantation au sud des États-Unis, dirigée par une unité confédérée particulièrement violente. Ces fanatiques la détiennent prisonnière et jouent le jeu, comme dans un cauchemar, la réminiscence d’un passé peu glorieux.

Notre avis

Note : 2.5 sur 5.

Lorsque l’on regarde Antebellum, on a très vite en tête l’excellent Get Out sorti en 2017. Mais Il faut bien le dire, cette nouvelle production est loin des subtilités du film de Jordan Peele.

On notera tout de même une réalisation soignée, avec de très jolis plans et éclairages. Gerard Bish et Christopher Renz ont au moins le mérite de sortir des sentiers battus et proposent un film d’horreur intelligent, loin des poncifs du genre, avec un concept malin. Malheureusement ceux-ci peinent à générer un véritable suspense, si bien que la tension et la surprise souhaitées ne sont pas au rendez-vous.

À propos Thomas

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce magazine. Côté professionnel, je travaille pour un célèbre site d'actualité où je suis amené à définir une stratégie d'édition, de publication et de mise en avant d'articles de presse. Évidemment je ne suis qu'un relais et la petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. C'est ce besoin d'écriture, de créer, qui m'a poussé à me lancer. Mais pour mener ce projet à bien et m'aider à maintenir le cap, il me fallait des thématiques qui me tiennent à cœur. D'où ce choix éditorial. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

0 comments on “« Antebellum » : le thiller horrifique engagé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :