Critiques

« Été 85 », un film pudique et intime

Notre critique du film Eté 85, sorti le 14 Juillet 2020 et réalisé par François Ozon.

On ne présente plus François Ozon, que l’on considère chez Cinemu comme l’un des meilleurs réalisateurs français. Après Grâce à Dieu, il signe Été 85, librement inspiré du roman d’Aidan Chambers, Dance on My Grave. Un long métrage très personnel qu’il souhaitait mettre en scène depuis longtemps.

Que raconte Été 85 ?

Pendant l’été 85, le jeune Alexis, 17 ans, se retrouve en difficulté lors d’une sortie en mer avec le bateau de son ami. Il est alors sauvé par un certain David, un peu plus âgé que lui et fort charismatique. De leur rencontre naît une belle histoire, une histoire d’amitié, d’amour et de mort.

Notre avis

Note : 4 sur 5.

Tout le film matérialise le premier amour, du point de vue de son récit, mais aussi du point de vue de son réalisateur. Ozon renoue avec la Super 16, la caméra qu’il utilisait dans ses premiers courts-métrages, qui donne ce grain et cette intensité si particulières aux images, ainsi qu’avec ses thématiques phares comme le travestissement, la relation trouble avec un professeur et surtout le rapport à la mort.

Il y a dans Été 85 cette jolie dimension vaporeuse et poétique qui fait que même si l’axe temporel est ancré dans les années 80, il trouve encore sa résonance aujourd’hui. Pudique, ce film puise sa beauté dans la suggestion plutôt que le voyeurisme et dans le questionnement plutôt que la vérité ultime.

À propos Thomas

Vous devinerez aisément quels sont mes trois passe-temps favoris, reste le troisième, l'écriture. C'est d'ailleurs cette combinaison qui a permis la naissance de ce magazine. Côté professionnel, je travaille pour un célèbre site d'actualité où je suis amené à définir une stratégie d'édition, de publication et de mise en avant d'articles de presse. Évidemment je ne suis qu'un relais et la petite voix de la création résonne toujours dans un coin de ma tête. C'est ce besoin d'écriture, de créer, qui m'a poussé à me lancer. Mais pour mener ce projet à bien et m'aider à maintenir le cap, il me fallait des thématiques qui me tiennent à cœur. D'où ce choix éditorial. Libre à vous désormais d'entendre mes avis, qui me sont propres, mais qui vous aideront peut-être où vous divertiront. J'espère pouvoir vous amener de belles découvertes ainsi que de beaux échanges.

1 comment on “« Été 85 », un film pudique et intime

  1. Ping : Été 85, François Ozon – Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :